Tunisie – Coronavirus : 92% des lits de réanimation dans les hôpitaux publics occupés

Le ministre de la santé, Faouzi Mehdi, a indiqué, ce vendredi 23 avril 2021, dans une déclaration aux médias au centre régional de vaccination à l’Ariana, que 92% des lits de réanimation et 85% des lits d’oxygène dans les hôpitaux publics sont actuellement occupés bien que le ministère a augmenté la capacité des lits de réanimation à 360 lits.

Dans ce cadre, il a ajouté que son département et le ministère des Affaires sociales ainsi que les représentants des cliniques privées s’activaient à trouver une formule permettant de renforcer l’adhésion du secteur privé aux efforts nationaux de lutte contre le coronavirus en vue de réduire la pression sur les hôpitaux publics.

Négociations avec les cliniques privées

« Nous sommes en train de négocier avec les représentants du secteur privé pour mettre à la disposition du ministère de la santé des lits de réanimation », a-t-il déclaré.

Faouzi Mehdi a, par ailleurs, signalé que le nombre total de centres de vaccination sera porté à 38 au cours des prochains jours pour accélérer le processus de vaccination.

De son côté, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a reconnu la faiblesse de l’adhésion du secteur privé dans les efforts nationaux de lutte contre le coronavirus faisant remarquer que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour sauver la vie des citoyens y compris la possibilité de réquisition.

Possibilité de réquisition ?

Dans ce contexte, il a signalé que des réunions de travail ont eu lieu entre le ministère de la santé et les représentants des cliniques privées pour les appeler à adhérer davantage aux efforts de lutte contre le coronavirus qui a provoqué jusqu’à présent la mort de plus de 10 mille personnes.

Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le gouvernement œuvre à signer, de façon exceptionnelle, des contrats avec des cadres paramédicaux pour renforcer le personnel soignant dans les hôpitaux, a encore souligné Hichem Mechichi.

Commentaires:

Commentez...