Affaire Khiari : La réponse du ministre de la Défense à Rached Ghannouchi

Le chef de l’ARP Rached Ghannouchi a pris connaissance des rebondissements de l’affaire Rached Khiari auprès du ministre de la Défense Ibrahim Bartagi et notamment concernant le mandat d’amener émis à son encontre.

Selon Tarek Fetiti, vice-président de Rached Ghannouchi, le ministre de la Défense a expliqué que ce mandat d’amener intervient suite au refus de Rached Khiari de comparaitre devant le tribunal.

Il assure que ce mandat a été émis étant donné le fait que le député en question se trouve dans une situation de flagrant délit.

Le député Rached Khiari, qui se trouve au centre d’une grande polémique, a déclaré qu’il avait refusé de comparaître devant le tribunal militaire non par peur ou lâcheté mais parce que cet appareil judiciaire « travaille administrativement sous l’autorité de son adversaire, le président de la République ».

Khiari, qui était annoncé « porté disparu » par sa page Facebook, a fait une réapparition à travers un message publié sur le même canal expliquant que « la justice militaire ne l’a pas convoqué pour leur fournir des preuves ou des documents mais que pour le mettre directement en prison, en exécution du souhait de Kais Saied ».

D’après le mandat, Rached Khiari est accusé d’atteinte au moral de l’armée, d’atteinte au système militaire, d’atteinte à l’état-major ou aux responsables de l’armée de telle manière à toucher leur dignité. Il est également accusé de complicité dans des actes visant à troubler le moral de l’armée ou de la nation. Il est même accusé de complot visant à changer le régime de l’Etat.

Rappelons que la justice militaire a diligenté, mardi 20 avril, une enquête sur les allégations faites par le député Rached Khiari, dans une vidéo publiée sur Facebook, où il accuse le président de la République Kais Saied d’avoir reçu des fonds de l’étranger.

Dans cette vidéo, Rached Khiari accuse le chef de l’Etat d’avoir reçu un montant d’environ 5 millions de dollars d’un agent des renseignements américains pendant la campagne présidentielle.

Il a affirmé que c’est Faouzi Daas, directeur de campagne de Kais Saied, qui a reçu ce montant par le biais de mandats, et a souligné qu’il dispose de documents, y compris les numéros de ces mandats.

Commentaires:

Commentez...