Coronavirus : 6 contaminations par une souche non identifiée à la Manouba

La question des souches mutantes du coronavirus commence à inquiéter en Tunisie. Alors que le pays connaît une large propagation du variant britannique, d’autres souches sont encore non identifiées en Tunisie.

A la Manouba, six contaminations par une souche non identifiée ont été détectés le 20 avril annonce la direction régionale de la santé.

Le séquençage du virus a montré qu’il s’agit d’une souche non identifiée, expliqué la directrice régionale de la santé citée par la TAP.

D’autre part, elle a affirmé que trois contamination par le variant britannique ont été également détectés, fait état d’un relâchement total au niveau de l’application des mesures préventives.

Le ministre a fait état d’une nette dégradation de la situation réitérant son appel aux Tunisiens pour respecter les mesures de prévention contre le coronavirus.

Sauf que selon les déclarations du ministre, ce qui est encore plus inquiétant, c’est que le variant sud-africain soit fort présent en Libye.  » Les tests PCR réalisés au niveau des passages frontaliers de manière continue sont dus à la propagation du variant sud-africain en Libye », a-t-il expliqué.

Il a d’autre part ajouté que la commission scientifique n’a pas recommandé la fermeture des frontières, mais a appelé à renforcer les mesures de contrôle.

Le variant 501.V2 ou B.1.351, aussi appelé variant sud-africain, est un variant considéré comme hautement transmissible du SARS-CoV-2, coronavirus responsable de la Covid-19. Ce variant a été détecté en Afrique du Sud et son existence rendue publique par le département de la Santé de ce pays le 18 décembre 2020.

Commentaires:

Commentez...