Chez Davin : Au souvenir du premier blanchisseur moderne

J’ai reçu cette correspondance de Isabelle Davin et vous invite à la lire ensemble. Elle fera resurgir le souvenir d’un chapelet de blanchisseries incontournables dans le Tunis des années antérieures.

De plus, cette lettre nous remémore plusieurs détails sur ce que furent les blanchisseries Davin.

« Louis Davin, mon arrière-grand père avait créé cette industrie composée de plusieurs blanchisseries qui nettoyaient le linge des particuliers et l’usine qui nettoyait le linge des professionnels (hôtels hôpitaux) en récupérant le linge sale en charrette puis avec une première camionnette.

A l’époque c’était un investissement important et dans l’usine, il y avait aussi la teinturerie qui travaillait pour beaucoup de grandes marques. Puis mon grand père a pris la suite. Les maisons de la famille se trouvaient dans l’allée des Roses à côté de l’usine au Bardo, à Saint Henri.

Il y avait aussi plusieurs maisons à côté de l’usine pour le personnel et leurs familles que mon grand-père père avait donné a ses employés en partant en 1956 a la fin du Protectorat français.

Mon père, mon grand grand-père et ma grand grand-mère avaient un amour immense pour la Tunisie et ses habitants. Née en France j’ai été très souvent en vacances en Tunisie. Soyez fiers de votre magnifique pays. »

Merci à Isabelle Davin pour cette correspondance.

Commentaires:

Commentez...