Tunisie : Des restaurants universitaires sans repas, la ministre s’excuse !

Le porte-parole officiel de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET), Maher Ben Dhaher, a révélé, ce mercredi 14 avril, que des étudiants ont été contraints de quitter des restaurants universitaires à l’heure de la rupture du jeûne.

Il s’agit des restaurants universitaires d’Avicenne à Sousse, celui d’El Mourouj 3 à Ben Arous et de Mateur dans le gouvernorat de Bizerte, a-t-il précisé dans une déclaration à l’agence TAP.

« La qualité des repas présentés ne répondent pas au minimum demandé d’un repas contenant des aliments équilibrés », a-t-il dénoncé, signalant que seulement certains restaurants présentent des repas riches en aliments bénéfiques pour la santé.

Il a appelé le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherches scientifique ainsi que les offices des œuvres universitaires à surmonter ce problème en révisant à la hausse le budget consacré aux restaurants universitaires.

De son côté, la ministre de l’Enseignement supérieur, Olfa Ben Ouda, confuse, a présenté ses excuses, aujourd’hui aux étudiants qui se sont retrouvés hier incapables de rompre leur jeûne.

Elle a tenté de se justifier sur les ondes d’une radio privée, affirmant que le restaurant universitaire El Mourouj 3 est encore en travaux et que les repas ont été ramenés du restaurant universitaire de Ben Arous.

Elle a par ailleurs exprimé ses regrets concernant la vingtaine d’étudiants qui ont été laissé sans iftar au restaurant universitaire El Mourouj 3.

Commentaires:

Commentez...