Djerba : Agressions intolérables et violence absurde

Photo d’illustration

Mardi 6 avril, dans la matinée, avant 11h, une jeune fille de seize ans a été agressée à Djerba.

Selon des témoignages recueillis sur place, cette jeune fille de confession juive et vivant dans le quartier de Hara Kebira a été agressée de manière absolument gratuite de la part de deux personnes qui ont été arrêtées dans la journée du mardi, six heures après les faits.

Un bon point aux équipes sécuritaires pour leur efficacité puisque les agresseurs ont été appréhendés à 17h.

Quelque soient les explications données a posteriori par les agresseurs, la victime affirme que ce n’est pas le vol de son téléphone portable qui était le motif de son agression.

Plusieurs personnes voient en outre des motivations inqualifiables à ce geste qui in fine trouble la quiétude de la communauté juive djerbienne.

Cette qualification à connotation « raciste » est d’autant plus prise au sérieux que, la semaine dernière, durant la fête de Pessah, selon des témoignages recueillis sur place, un enfant de dix ans a été roué de coups par un agresseur adulte.

Ces gestes stupides et ignobles ne peuvent être tolérés et doivent être clairement réprimés. Leur caractère isolé ne doit pas occulter leur dangerosité et l’impact qu’ils peuvent avoir sur toute une communauté.

Il est malheureux de constater que cette violence absurde puisse être exercée contre les membres d’une minorité tunisienne. Aux autorités compétentes de donner l’exemple et de redoubler de pédagogie pour que des individus égarés et délibérément violents, ne puissent pas sévir dans l’impunité.

Commentaires:

Commentez...