Entre confirmations et démentis, le sort de Sofiene et Nadhir reste inconnu

Une mère optimiste, des autorités indécises et un sort inconnu.

L’ancien président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Neji Bghouri, a déclaré qu’aucune partie politique, diplomatique, sécuritaire ni autorités libyennes n’ont émis de nouvelles au sujet des journalistes disparus en septembre 2014 en Libye, Nadhir Guetari et Sofiene Chourabi.

L’annonce faite par Neji Bghouri vient après la publication d’un post Facebook par Sonia Rejeb, mère de Nadhir Guetari.

« Je sens que la Tunisie recevra ses héros, mes fils Nadhir et Sofiene à l’aube de ce jeudi », a-t-elle écrit.

حاسة الي تونس باش تستلم ابطالها اولادي نذير و سفيان الفجر

Posted by Sonia Rajab on Wednesday, 31 March 2021

Bghouri a assuré que toutes les nouvelles qui circulent à ce sujet sont sans fondement, soulignant que les dernières informations exactes et justificatives concernant les deux journalistes remontent à septembre 2014.

حول ما يروج عن اختفاء الصحفيين سفيان الشورابي ونذير القطاري
لامعلومات جديدة من اي نوع كان حولهما، من اي جهة كانت لا…

Posted by Neji Bghouri on Wednesday, 31 March 2021

Dans le même contexte, la direction générale de la Garde nationale a réagi en démentant la remise des journalistes aux autorités tunisiennes. Une information publiée par des pages non-officielles de la Garde.

سفيان ونذير سيقع تسليمهما بعد سويعات للسلطات التونسية
✌✌

Posted by ‎الحرس الوطني التونسي‎ on Wednesday, 31 March 2021

Et d’appeler à la nécessité de vérifier les informations qui circulent à partir des sources officielles du ministère de l’Intérieur.

Rappelons que lors de sa récente visite en Libye, le président de la République a soulevé la question de la disparition des deux journalistes, exprimant sa certitude que les autorités libyennes feraient le nécessaire pour dévoiler la vérité.

Commentaires:

Commentez...