Décès de nouveau-nés à la Rabta : Trois responsables accusés d’homicide involontaire

L’enquête sur l’affaire du décès des nouveau-nés de la Rabta a été clôturée, plus de 2 ans après le drame.

Le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Tunis a émis des actes d’accusation pour homicide involontaire contre la directrice du centre de maternité et de néonatologie- Wassila Bourguiba, le directeur de la maintenance et le chef de service de la pharmacie.

Selon Mohsen Daly, porte parole officiel auprès du tribunal, les accusations portent essentiellement sur l’homicide involontaire commis pour négligence, imprudence, inattention et non observation des règlements en vertu de l’article 217 du code pénal.

Daly a affirmé que les accusés comparaitront devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Tunis, précisant que l’affaire du décès des nouveau-nés comporte 16 dossiers qui seront traités de façon indépendante.

Rappelons qu’entre le 6 et 15 mars 2019, 14 nouveau-nés sont décédés au centre de maternité et de néonatologie de la Rabta à cause d’une bactérie se trouvant dans la préparation alimentaire destinée aux nourrissons.

Commentaires:

Commentez...