Tunisie : Le variant anglais se propage, les hôpitaux de nouveau sous pression

La pression commence à se faire sentir dans les hôpitaux qui enregistrent ces derniers jour une augmentation palpable du nombre de cas nécessitant une réanimation et de l’oxygène.

Selon Jalila Ben Khalil, membre du comité scientifique pour lutter contre le coronavirus, l’augmentation du nombre d’infections par la souche britannique, connue pour sa propagation rapide, a conduit à cette pression.

A cet effet, et à la lumière d’une éventuelle troisième vague, le comité scientifique va évaluer prochainement la situation épidémiologique et émettre de nouvelles recommandations, ajoute-elle à l’agence TAP.

Par ailleurs, Ben Khalil a souligné l’importance du succès de la phase de vaccination, qui n’en est qu’à ses débuts, dans l’objectif de contenir les risques liés à la pandémie.

La confirmation du membre du comité quant à la pression croissante exercée sur les hôpitaux qui prennent en charge les cas de coronavirus coïncide avec les déclarations précédentes du ministre de la Santé, qui avait mis en garde contre le retour d’une forte demande de lits de réanimation et d’oxygène.

Notons que le dernier bilan du ministère de la santé fait état de 604 nouveaux cas de coronavirus et 25 décès enregistrés le 28 mars 2021.

Commentaires:

Commentez...