Tunisie : Ennahdha ignore qui paie ses contrats de lobbying !

L’affaire refait surface. Ennahdha a dépensé plus de 1,2 million de dollars pour des contrats de lobbying à l’étranger.

Selon le journaliste Malek Khadhraoui, 1,2 millions de dollars ont été dépensés ces dernières années pour conclure des contrats de lobbying dollars avec le cabinet nommée Burson-Marsteller.

Les documents qui prouvent ces transactions sont publics puisqu’ils ont été publiés par le gouvernement américain, et consultés par la Cour des comptes qui a relevé dans son rapport cette forme déguisée de financement étranger des campagnes électorales.

On affirme dans ce sens que c’est une personne rattachée au bureau d’Ennahdha en Grande Bretagne qui a fait ces transactions.

Sauf que la réponse du responsable de communication du parti islamiste Khalil Baroumi, sur le plateau de Carthage Plus, était étonnante. Il affirme dans ce sens qu’Ennahdha n’a aucun lien avec ces transactions et qu’il ignore qui a payé ces contrats.

Il n’a pas, dans ce sens, nié la véracité de ces informations, se disant, en contrepartie, incapable de savoir qui paye ces contrats. « Ce sont probablement des sympathisants du parti à l’étranger qui veulent améliorer l’image du parti qui ont payé ces contrats », a-t-il lancé.

En novembre 2020, la Cour des comptes avait présenté son rapport sur les résultats du contrôle du financement de la campagne électorale présidentielle et des élections législatives de 2019.

Le rapport a fait savoir que le mouvement Ennahdha avait signé un contrat avec la société de publicité et de planification BCW de septembre 2014 jusqu’à 2018. Un contrat supplémentaire avait par la suite été conclu du 16 juillet 2019 au 17 décembre 2019, et une somme de 187.215 dollars avait été payée.

Commentaires:

Commentez...