Tunisie : Vers la réduction de la vitesse en ville à 30km/h ?

Le ministre de l’Équipement et de l’Infrastructure et ministre des Affaires locales et de l’Environnement Kamal Doukh a évoqué la possibilité de limiter la vitesse à 30km/h dans les villes.

En marge de sa participation à la journée scolaire sur les villes sûres organisées par l’association tunisienne pour la Prévention routière (ATPR), le ministre a annoncé la possibilité de revoir le code de la route afin de réduire la vitesse des voitures dans les zones urbaines de 50 km/h à 30 km/h.

A cet effet, il a souligné les efforts du ministère pour soutenir les capacités matérielles et logistiques des municipalités, en particulier celles dont le budget est faible, pour améliorer les réseaux routiers et l’éclairage public.

Il a également annoncé un programme d’entretien des routes en dehors des zones urbaines et des autoroutes reliant les villes au cours de cette année afin de réduire le nombre d’accidents et garantir « des villes sûres pour les piétons ».

En moins de deux mois, plus de 130 morts et 568 accidents de la circulation avaient été enregistrés en Tunisie.

Au cours de la journée du 13 mars, l’Observatoire national de la sécurité routière avait annoncé 7 morts et 17 blessés à travers le pays. Un bilan alarmant causé par la vitesse excessive, expliquait-on.

Commentaires:

Commentez...