Les trois membres d’Al Watad, remis en liberté, mais seront traduits en justice

Les trois dirigeants du Parti unifié des patriotes démocrates (Al Watad), Aymen Aloui, membre du bureau politique du parti, Akrem Tlili et Ghaith Marouani, membres du Comité central, arrêtés, samedi soir devant leur résidence au Bardo, ont été remis en liberté ce lundi 22 mars 2021.

Le parquet du tribunal de première instance de Tunis a, en effet, décidé de les maintenir en état de liberté et de les traduire, aujourd’hui, devant le tribunal correctionnel, pour « état d’ébriété, trouble de l’ordre public, et atteinte à un fonctionnaire public lors de l’accomplissement de ses fonctions », rapporte Mosaïque fm, citant une source informée.

Hier, le parti Al Watad avait annoncé leur arrestation, précisant qu’ils avaient été « emmenés de force au district sécuritaire du Bardo et détenus sans permettre à leur avocat d’être présent », qualifiant cette situation de « dangereuse », exigeant leur libération et appelant à un rassemblement devant le tribunal.

Commentaires:

Commentez...