L’UGTT appelle à lever l’immunité des députés d’Al-Karama

Dans un communiqué rendu public hier lundi 15 mars, l’UGTT a appelé, sur fond des événements de l’aéroport Tunis-Carthage, à lever l’immunité parlementaire des députés d’Al-Karama.

La centrale syndicale qui pointe le « banditisme » de Seifeddine Makhlouf et des autres députés de cette coalition affirme que toutes les limites sont dépassées et que les institutions de l’Etat sont menacées.

L’UGTT qui a qualifié le bloc Al-Karama de « terroriste », soutient que la levée de l’immunité de ces députés est devenue indispensable pour mettre fin à ces agissements.

Une vive tension s’est installée ce lundi 15 mars à l’aéroport Tunis-Carthage lorsque le député de la Coalition Al-Karama Seifeddine Makhlouf est intervenu pour laisser passer une femme fichée S17.

Un accrochage entre les députés de cette coalition et les agents de sécurité a eu lieu, les syndicats sécuritaires évoquent même des actes d’agression contre un agent de sécurité.

Sur fond des événements survenus hier lundi 15 mars à l’aéroport Tunis-Carthage suite aux agissements du député Seifeddine Makhlouf ayant voulu faire voyager de force une femme fichée S17, le chef du gouvernement Hichem Mechichi s’est déplacé dans la nuit d’hier audit aéroport.

Condamnant les pratiques des députés d’Al-Karama, qui font tout de même partie de sa ceinture politique, Hichem Mechichi a laissé entendre que les agents de sécurité de l’aéroport porteront plainte contre ces députés, et que « personne n’est au-dessus de la loi ».

Commentaires:

Commentez...