Crise : Face au mutisme de Kais Saied, l’UGTT passe au plan B

La Centrale Syndicale ne restera pas les bras croisés face à l’actuelle crise que connaît le pays, a laissé entendre ce dimanche 14 mars, le secrétaire général de l’UGTT Noureddine Taboubi.

Lui qui rappelle que l’UGTT avait présenté une initiative de dialogue national au président de la République, estime que ce dernier ne l’a pas prise au sérieux, laissant entendre que la centrale syndicale passera au plan B.

« Nous avons tous les atouts de pression pour rétablir la situation et rappeler tous les intervenants la nécessité d’opter pour les choix et les décisions nationaux, nous passerons au plan B », a-t-il expliqué, lors de la commémoration de la date de décès du syndicaliste Habib Achour.

Lors d’une réunion tenue le 9 mars 2021, avec le secrétaire général du mouvement Achaab, Zouheir Maghzaoui, et le secrétaire général du mouvement démocratique, Ghazi Chaouachi, Saied a affirmé être prêt à accueillir tout dialogue, à condition qu’il ne soit pas similaire aux dialogues précédents.

« Seules les parties qui croient vraiment aux revendications économiques et sociales du peuple tunisien, ainsi qu’à ses revendications politiques, participeraient à ce dialogue », a-t-il insisté.

Commentaires:

Commentez...