Risque de caillots sanguins : 7 pays européens suspendent le vaccin AstraZeneca

Le Danemark, le Norvège, l’Islande,l’ Autriche, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et Luxembourg ont, tous, décidé de suspendre le vaccin AstraZeneca par prévention, en raison de craintes liées à des cas de formation de caillots sanguins chez plusieurs patients.

« Sept pays européens, dont le Danemark et la Norvège, jeudi, ont interrompu l’utilisation d’un lot d’un million de doses du vaccin AstraZeneca, envoyé à 17 pays de l’Union européenne, après avoir détecté des problèmes de circulation sanguine chez plusieurs personnes vaccinées », rapportent dans ce sens plusieurs médias étrangers.

En effet, le vaccin AstraZeneca est soupçonné d’être lié à des troubles de la circulation sanguine. Cette suspension intervient « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin contre le Covid-19 d’AstraZeneca », a indiqué l’Agence danoise de la Santé, tout en soulignant qu' »à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins ».

L’Autriche a décidé en début de semaine de suspendre le vaccin produit par le laboratoire anglo-suédois après le décès d’une infirmière de 49 ans qui a succombé à de graves troubles de la coagulation quelques jours après l’avoir reçu.

Dans le cadre des travaux d’approvisionnement par les vaccins nécessaires à la lutte contre le Coronavirus en Tunisie et suite à l’obtention des laboratoires AstraZeneca de l’accord de l’Organisation Mondiale de la Santé le 23 février 2021, le Ministère de la Santé avait annoncé, le 26 février 2021, l’obtention du vaccin «COVID19 VACCINE AstraZeneca» d’une autorisation exceptionnelle et temporaire de mise sur le marché tunisien.

Un premier lot de 93600 doses de vaccin anti-covid19 de Pfizer seront acquis en mi-février et plus de 500 mille doses de vaccins britannique AstraZeneca seront procurées la fin du mois de février, avait indiqué Hechemi Louzir membre du comité scientifique pour la lutte contre le coronavirus.

Commentaires:

Commentez...