Tension, gaz lacrymogène et altercations… Longue nuit au siège de l’Union des Savants Musulmans

Les alentours du bureau de l’Union des savants musulmans en Tunisie ont été témoins, mardi soir, d’un état de tension et de grandes altercations entre les partisans de Abir Moussi, cheffe du Parti destourien libre, et des députés de la Coalition Al-Karama.

Insultes, escarmouches et altercations étaient au rendez-vous. Sur place, Seifeddine Makhlouf, porte-parole de la coalition a appelé à libérer les membres de l’union « pris en otage depuis 8h » par le parti de Abir Moussi qui aurait même empêché l’entrée de nourriture et de boissons.

Par ailleurs, ils ont appelé à libérer les détenus et ont exhorté le gouvernement à intervenir pour résoudre ce problème considérant que ce que fait Moussi est dangereux et poussera le pays vers la violence.

Souhait exaucé : les unités sécuritaires sont intervenues et ont levé le sit-in des partisans du PDL par la force publique en plus de fermer le siège des savants musulmans.

Du gaz lacrymogène a été utilisé et des députés ont dû être transférés à l’hôpital, selon la présidente du PDL.

Selon Mosaique fm, tous les partisans du parti ont été expulsés de la tente du sit-in, sauf Abir Moussi, qui a assuré qu’elle ne quitterait le siège du sit-in que « morte » et dénoncé ce qu’elle considérait comme de la violence contre ses partisans.

Commentaires:

Commentez...