La poursuite du sit-in des docteurs et doctorants est injustifiée, dénonce l’Enseignement supérieur

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a déclaré que la poursuite du sit-in des doctorants chercheurs est « injustifiée ».

Rappelant la décision du chef du gouvernement annoncée le 12 février 2021, le département a estimé que ce sit-in pourrait affecter la bonne marche du service public.

Le ministère a appelé à la nécessité de respecter les accords conclus en vue de parachever la feuille de route, réitérant son engagement à publier les critères d’évaluation adoptés par les commissions en ce qui concerne le recrutement et favoriser la transparence et l’égalité des chances entre tous les candidats.

« Toutes les mesures décidées dans le cadre d’une feuille de route, claire et précise du point de vue des chiffres et données ont été respectées », ajoute-on.

Dimanche, les docteurs et doctorants sans emploi ont décidé de poursuivre leur sit-in au siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Les protestataires ont estimé que les mesures décidées le 5 mars dernier en faveur de leur intégration ne sont pas claires.

Rappelons que le chef du gouvernement Hichem Mechichi avait annoncé un plan de recrutement de 2400 docteurs au chômage sur trois ans, dont 800 à partir de l’année en cours.

Il avait été également décidé de recruter 600 docteurs chômeurs dans l’administration et la fonction publique sous le titre de chercheur.

Commentaires:

Commentez...