Manif du 27 février : Quel message veut transmettre Ennahdha ?

C’est le moment tant attendu pour le mouvement Ennahdha. Le parti organise demain une grande manifestation pour appeler à la protection de la légitimité et du processus démocratique. Mais en vérité, c’est un message politique et une démonstration de force adressés aux opposants du parti islamiste, notamment Kais Saied.

En effet, en pleine crise sanitaire, le parti Ennahdha a décidé de mobiliser la rue. Le moment tombe vraiment à mal, alors que la Tunisie commence à voir le bout du tunnel de la crise sanitaire.

Sauf que pour Ennahdha, tous les moyens sont bons. Le parti préparé depuis plusieurs semaines cette démonstration de force. Mais quel message veut-il transmettre ?

Au fait tous les observateurs de la scène nationale s’accorde sur ce fait. Ennahdha veut combattre Kais Saied par son arme préférée, la rue. Le parti de Montplaisir veut, en effet, rappeler le président de la République qui est le maitre de la rue et qui est capable de mobiliser la foule.

Sauf que cette manifestation ne fait pas l’unanimité même au sein d’Ennhahda. En effet, malgré la grosse mobilisation, la marche organisée par le mouvement Ennahdha verra plusieurs grands absents.

A l’instar de son collègue Samir Dilou, le leader du mouvement Ennahdha, Imed Hammami, a déclaré qu’il ne participera pas à la marche que son parti entend organiser samedi 27 février 2021. « L’étonnement de nombreux partis quant à l’organisation d’un mouvement de protestation par Ennahdha, en tant que parti au pouvoir, est légitime », a-t-il indiqué, ce jeudi 25 février 2021.

Le parti Al-Karama, principal allié d’Ennahdha a également décidé de boycotter cette marche, estimant qu’elle intervient à des fins purement partisanes.

Commentaires:

Commentez...