Marche d’Ennahdha : Imed Hammami rejoint la liste des absents

Malgré la grosse mobilisation, la marche organisée par le mouvement Ennahdha verra plusieurs grands absents.

A l’instar de son collègue Samir Dilou, le leader du mouvement Ennahdha, Imed Hammami, a déclaré qu’il ne participera pas à la marche que son parti entend organiser samedi 27 février 2021.

« L’étonnement de nombreux partis quant à l’organisation d’un mouvement de protestation par Ennahdha, en tant que parti au pouvoir, est légitime », a-t-il indiqué, ce jeudi 25 février 2021, sur les ondes de Shems fm.

Cette protestation, dont l’objectif est de « protéger la légitimité et le processus démocratique », devait être organisée par les différents partis de la coalition gouvernementale, sauf que Qalb Tounes et la coalition Al Karama y ont renoncé, laissant Ennahdha, selon Hammami, « seul ».

Le responsable a estimé, qu’au cœur de la crise du coronavirus, descendre dans la rue ne serait pas une bonne idée.

Tentant de se rattraper, Hammami a toutefois noté que la marche vise à protéger la légitimité « menacée de l’intérieur et de l’extérieur », rappelant que d’autres partis au pouvoir avaient organisé des marches et des protestations.

Du même avis, Samir Dilou s’est déclaré contre la descente dans la rue « quel que soit le parti qui appelle aux marches ».
« Peu importent les justifications et les parties qui appellent les citoyens à descendre dans les rues, ma position est claire : je suis contre », a-t-il déclaré, mardi, estimant que descendre dans la rue dans les conditions de crise actuelles détériorerait la situation et écarterait davantage la solution.

Commentaires:

Commentez...