« La contrebande n’est pas liée au terrorisme », selon le ministre de la Défense

Le ministre de la Défense nationale Ibrahim Bartaji a confirmé que la situation sécuritaire dans le pays est sous contrôle, soulignant le déploiement d’unités militaires à la frontière sud-est avec la Libye et à la frontière ouest avec l’Algérie.

Auditionné ce jeudi 18 février 2021 par la commission d’organisation de l’administration et des affaires des forces armées au Parlement, Bartaji a assuré que les unités militaires mettent en échec quotidiennement des tentatives de contrebande et de franchissement illégal des frontières tunisiennes.

Détaillant le dossier de la contrebande, le ministre a indiqué que ce phénomène ne peut pas être lié directement au terrorisme.

« Il peut y avoir une relation entre la contrebande et le terrorisme qui se base essentiellement sur le financement, mais on ne peut pas dire que le passeur est un terroriste ou traite avec des terroristes », a-t-il déclaré.

Selon lui, il s’agit de deux problèmes différents, « car la contrebande n’a qu’un caractère commercial tandis que le terrorisme est une position hostile contre l’État et ses institutions ».

Commentaires:

Commentez...