Tunis-Carthage : Chantage et pots-de-vin pour éviter le confinement obligatoire ?

La Tunisie a réintroduit les mesures de confinement obligatoire à tout visiteur dans des hôtels conventionnés, sauf pour des cas précis. Ainsi, ce sont les agents de sécurité qui vérifient les documents attestant surtout une réservation payée dans un hôtel conventionné par le ministère de la Santé.

Dans ce contexte, l’observatoire « Raqabah » (observation) affirme avoir reçu des plaintes de la part de citoyens tunisiens et étrangers ayant subi des actes de chantage pour éviter le confinement obligatoire.

L’observatoire annonce en effet, que des agents sécuritaires, ayant la charge de contrôler les bus chargés de transporter ces voyageurs vers les hôtels en question, à l’aéroport Tunis-Carthage ont proposé aux arrivants d’éviter le confinement contre des sommes d’argent sous forme de pots-de-vin en devises.

L’observatoire annonce également avoir envoyé une correspondance au ministre de l’Intérieur pour le tenir informé de ces dépassements commis dans ledit aéroport.

Au vu de la détérioration de la situation épidémiologique, il a été, en effet, décidé d’obliger tous les voyageurs en Tunisie à observer un confinement obligatoire.

Depuis le 1er février 2021 un confinement de sept jours dans les centres spécialisés ou dans les hôtels est appliqué à tout arrivant à sa charge indépendamment de la durée de son séjour en Tunisie. Un document de réservation payée sera donc demandé à l’arrivée en Tunisie.

Cependant le ministère annonce que certaines catégories ou certains cas sont exemptées de ces dispositions. 

Commentaires:

Commentez...