Limogeage de 5 ministres : Hichem Mechichi s’explique

Le Chef du gouvernement, Mechichi, a déclaré que le limogeage des cinq ministres s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du rendement du gouvernement.

Dans une déclaration accordée ce mardi 16 février 2021 à Jawhara fm, il a ajouté que l’ARP a accordé la confiance à d’autres ministres dans le cadre du remaniement ministériel, et que les ministres limogés ne pourront donc plus travailler.

Par ailleurs, il a expliqué que les ministres par intérim auront toutes les prérogatives pour travailler à la tête des différents départements, notant que la perturbation d​​u travail des structures l’État n’est plus acceptable, en attendant l’achèvement des procédures de remaniement ministériel.

Mechichi a indiqué que la voie qu’il a empruntée était déjà appliquée avec d’autres gouvernements, soulignant la nécessité d’accélérer la mise en place de la Cour constitutionnelle, qui, selon lui, est « la seule structure capable de résoudre ces difficultés ».

Rappelons que Mohamed Boussetta, ministre de la Justice ; Salwa Sghaier, ministre de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines ; Kamel Deguich, ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Intégration professionnelle ; Leila Jaffel, ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières ; et Akesa Bahri, ministre de l’Agriculture, ont été remerciés.

Ils sont remplacés provisoirement par Hassna Ben Slimane en tant que ministre de la Justice ; Mohamed Boussaid, ministre de l’Industrie et de l’Energie ; Ahmed Adhoum en tant que ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières ; Mohamed Fadhel Kraiem, ministre de l’Agriculture ; et Sihem Ayadi, ministère de la Jeunesse et des Sport.

Commentaires:

Commentez...