Mechichi aux protestataires d’El Kamour : « L’État tient ses promesses ! »

Photo d’archives

Commentant la tension observée à El Kamour, le Chef du gouvernement a opté pour un ton calme afin de rassurer les protestataires qui menacent de recourir à l’escalade.

Mechichi a reconnu l’existence de retard dans la mise en œuvre de l’accord signé en novembre dernier, soulignant que l’État tient ses promesses.

« Le retour des protestations pourrait être dû au retard observé dans l’application de certains points de l’accord signé entre le gouvernement et les sit-inneurs d’El Kamour », a-t-il déclaré ce vendredi 12 février 2021 sur Shems fm.

Mechichi a indiqué que le dialogue se poursuit avec les manifestants pour surmonter le différend, soulignant que le gouvernement se prépare actuellement pour la période post-Coronavirus en veillant à assurer la vaccination aux citoyens.

La tension monte encore d’un cran à El Kamour où, face à la non-satisfaction de leurs revendications, les protestataires, déçus et en colère, sont passés à l’action.

Sur la page officielle de la coalition, son porte-parole, Tarek Haddad, a annoncé hier la décision de refermer la vanne de pétrole de la région.

Réaction rapide : les unités de l’armée nationale, déployées autour de la station de pompage n°4 dans la région pétrolière d’El Kamour et sur la route qui y mène, ont empêché des membres de la coordination et un groupe de jeunes manifestants d’entrer et de fermer la vanne.

Les protestataires n’ont donc pas pu s’en approcher et mettre en œuvre leur menace de fermeture ce qui a fait monter la tension.

Serons-nous témoins d’une nouvelle crise à El Kamour ? La gestion de ces nouvelles données par le gouvernement Mechichi en décidera…

Commentaires:

Commentez...