Sit-in El-Kamour : La tension monte à Tataouine !

On a tous pensé que la crise d’El-Kamour a pris fin. Mais trois mois après la signature d’un accord entre la coordination des sit-inneurs et le gouvernement, la tension a repris à Tataouine.

Tarak Haddad, figure du sit-in El-Kamour, a publié ce jeudi 11 février, une vidéo en direct dans laquelle il menace de fermer à nouveau la vanne de pétrole, sur motif de non concrétisation des articles de l’accord signé.

« Nous avons fait preuve de retenue et de calme, mais face aux agissements du gouvernement, nous allons fermer à nouveau la vanne quoi qu’il en soit », a-t-il dit, devant une foule de protestataires qui a bloqué une route à Tataouine.

Selon ses déclarations, le gouvernement n’a mis en œuvre aucun accord signé et n’a débloqué aucune enveloppe au profit de la région. Dans un message adressé à Hichem Mechichi, il a menacé de mobiliser la rue dans les prochains jours et de reprendre les protestations « si le gouvernement n’honore pas ses engagements ».

Un accord a été trouvé en novembre dernier, entre le gouvernement et la coordination d’El Kamour permettant ainsi de mettre fin à des mois de blocage, de protestations et d’arrêt de production.

Cet accord contient plusieurs points essentiels :

  • Le versement de 80 millions de dinars annuels dans le fonds du développement. Cet accord prévoit en effet une allocation de 80 millions de dinars pour un fonds de développement et d’investissement dédié au gouvernorat de Tataouine.
  • 1000 projets sous formes de crédits avant la fin de l’année 2020.
  • Recrutement immédiat de 215 agents par les compagnies pétrolières en 2020 et de 70 autres en 2021.
  • Recrutement de 1000 agents et cadres par les sociétés de l’environnement.
  • L’affiliation des sociétés de l’environnement au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
  • 100 crédits d’une valeur totale de 2.2 millions de dinars pour le financement des projets.
  • 1,2 million de dinars au profit des associations du développement.
  • 2,6 millions de dinars au profit des municipalités de la région.
  • 1,2 million de dinars au profit de l’Union Sportive de Tataouine.

Commentaires:

Commentez...