Makhlouf insiste : « Le remède contre le coronavirus est fin prêt »

« Vous m’avez décrédibilisé, et vous pensez qu’en Tunisie il n’existe pas de compétences pour fabriquer un tel remède », c’est ainsi qu’a commencé ce mardi 9 février le député Seifeddine Makhlouf son intervention lors d’une plénière à l’ARP.

En effet fidèle à lui-même et à ses idées, le député de la coalition Al-Karama a affirmé que le remède contre le coronavirus qu’il avait évoqué en novembre dernier est fin prêt.

« Je vous annonce aujourd’hui qu’il a été officiellement classé par le ministère de la Santé comme médicament à base de plantes médicinales », a-t-il dit lors de cette plénière.

Pour lui, ce médicament est efficace, et « il s’agit d’une solution meilleure que la vaccination, puisque les vaccins ne protègent pas les personnes déjà malades ».

Aucun remède ni vaccin tunisien n’a été fabriqué, avait assuré le 29 novembre, le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis Hechmi Louzir. Louzir avait démenti les informations présentées par le président du bloc Al Karama Seifeddine Makhlouf qui a affirmé qu’un labo tunisien a fabriqué un remède contre le coronavirus.

Lors d’une séance plénière tenue le 28 novembre, Makhlouf, preuve à l’appui, avait montré un petit flacon pour dire qu’un labo tunisien a déjà trouvé le médicament du coronavirus. Il a même annoncé que si l’Etat soutient ce « petit labo », le monde entier achètera ce médicament et la Tunisie accèdera à de considérables fonds en devises.

Ainsi, confiant, Makhlouf insiste sur le fait que ce médicament a déjà dépassé les tests de toxicité avec succès.

Commentaires:

Commentez...