Tunisie : L’UGTT appelle les nouveaux ministres soupçonnés de « corruption et de conflit d’intérêts » à se désister

Le porte-parole de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri, a appelé, ce vendredi 5 février 2021, les ministres soupçonnés de « corruption et de conflit d’intérêts » et proposés lors du dernier remaniement ministériel, à se désister, jusqu’à ce que la crise politique soit résolue.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Sami Tahri a estimé que la situation politique est critique, compte tenu notamment du refus du président de la République, Kais Saied, d’accepter ces ministres pour prêter serment.

Il a expliqué que cette impasse constitutionnelle peut entraver le travail du gouvernement, soulignant que l’UGTT avait demandé au chef du gouvernement, Hichem Mechichi, de reporter le vote sur les nouveaux membres du gouvernement devant les députés de l’ARP mais que Mechichi avait refusé.

Commentaires:

Commentez...