Blessé le 14 janvier dans l’explosion d’une mine, un militaire succombe à ses blessures

La Tunisie a perdu cinq de ses soldats hier, mercredi.

Le porte-parole du ministère de la Défense, Mohamed Zekri, a annoncé le décès du soldat  blessé le 14 janvier dernier dans l’explosion d’une mine au Kef.

Blessé au pied suite à l’explosion d’une mine artisanale lors d’une mission sur les hauteurs du Kef, le militaire avait été transféré à l’hôpital régional du Kef pour recevoir les soins. Les premières données indiquaient que son état est hors du danger.

Ainsi, l’établissement militaire enregistre un cinquième martyr en 24 heures, après ceux de l’attaque terroriste du mont Mghila.

Commentaires:

Commentez...