Tunisie : Nouvelle motion de censure contre le président de l’ARP proposée

Un certain nombre de députés n’appartenant pas à des groupes parlementaires, ont proposé une nouvelle motion de censure contre le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi.

Le député Mongi Rahoui, a confirmé, ce mercredi 3 février 2021, à l’agence TAP, le lancement de cette proposition, précisant que des députés hors groupe ont présenté une initiative en vue de rassembler des signatures pour retirer la confiance au président du parlement.

Il a ajouté que les différentes blocs parlementaires ont été contactés mis à part ceux d’Ennahdha et de la Coalition Al Karama, afin de rassembler les 73 signatures nécessaires pour déposer la motion de censure, conformément au règlement intérieur de l’ARP. Une fois, le nombre de signature atteint la motion de censure est examinée par le bureau de l’ARP avant de la soumettre à la plénière.

Selon Mongi Rahoui, le président de l’ARP est « le premier responsable de la dégradation de la situation dans le pays en général, et au sein de l’ARP, en particulier et se sert du parlement pour faire imposer ses propres agendas politiques.

Commentaires:

Commentez...