Fait rarissime : Samia Abbou soutient Abir Moussi

C’est un fait rarissime au parlement. La députée du bloc démocratique Samia Abbou a soutenu ce mardi 2 février les revendications de Abir Moussi après son agression par Seifeddine Makhlouf.

Prenant la parole lors d’une plénière, elle s’est montrée solidaire de Abir Moussi appelant la présidence du parlement à s’unir avec les députés du Parti Destourien Libre et à prendre connaissance de leurs revendications.

Agressée récemment par Seifeddine Makhlouf, la présidente du parti destourien libre Abir Moussi poursuite ses mouvements de protestations au sein même de l’hémicycle.

Ce mardi 2 février 2021, la plénière qui est consacrée à l’examen du projet de loi portant approbation le l’accord cadre de ligne de crédit conclue entre la Tunisie et l’agence française de la coopération en présence du ministre des Finances a été perturbée par le sit-in du Pdl.

Pour se faire entendre Abir Moussi, et d’autres députés du Pdl, ont décidé d’utiliser des mégaphones pour protester contre les formes de violence contre la femme tunisienne.

Mercredi dernier, Seifeddine Makhlouf s’en est pris à la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi en lui arrachant son téléphone alors qu’elle diffusait une vidéo et en la menaçant clairement de ne plus diffuser de vidéos et l’agressant verbalement.

C’est Abir Moussi elle-même, qui a publié, sur sa page Facebook, la vidéo de l’incident filmé par Majdi Boudhina, qui s’est déroulé au sein même de l’hémicycle de l’Assemblée nationale des représentants du peuple.

Cet incident très grave dénote le caractère agressif de Seifeddine Makhlouf qui n’hésite plus à proférer des menaces en direct. « Sois polie, ne filme plus ou la prochaine fois je fracasserai ton portable ! (…) Tu es lâche, moi je n’ai pas eu peur de ton maitre, voleuse, criminelle,… ! », a-t-il notamment lancé au visage d’Abir Moussi.

Commentaires:

Commentez...