« Visés, humiliés » : Les sécuritaires blâment les politiciens et font appel à des avocats

Le secrétaire général adjoint du Syndicat national des forces de sécurité intérieure, Nabil Yaakoubi, a déclaré que les violations perpétrées contre les sécuritaires, lors des protestations du samedi à Tunis étaient « la goutte qui a fait déborder le vase ».

Le responsable a estimé, ce lundi 1er février 2021, que la marche a dévié des revendications légitimes et des appels au développement et à emploi pour porter atteinte à la dignité des forces de sécurité.

Sur Jawhara fm, il a blâmé, à cet effet, le ministère de l’Intérieur, le gouvernement et les politiciens pour leur silence quant à ces attaques.

Un groupe d’avocats a été chargé de dévoiler les parties qui ont incité contre les forces de sécurité et ont poussé des manifestants à jeter des pots de peinture qui contient « des matières toxiques », sur les policier, selon ses dires.

Commentaires:

Commentez...