Naissance de la Télévision Tunisienne

Télévision Tunisienne
La magazine de la Radio Tunisienne annonce le lancement de la Télévision Tunisienne, dans son numéro 164 du 10 Janvier 1966

• 25 avril 1957, un décret beylical crée la Radiodiffusion Télévision tunisienne.

• 1960, un émetteur avait été installé par la RAI pour la retransmission des Jeux olympiques de 1960, et était ensuite resté en fonction. D’ailleurs toute une génération de tunisiens parle italien grâce à ces émissions de la RAI.

• 1962, le Conseil des Ministres avait tenu une séance de travail pour étudier un projet de création d’une télévision tunisienne qui serait principalement éducative pour être un outil au service du progrès et de la prospérité du pays.

• 15 décembre 1963, première diffusion télévisée en Tunisie à l’occasion de la célébration solennelle de l’évacuation de Bizerte ; la retransmission est réalisée avec l’aide technique de la télévision italienne.

• Octobre 1964, la RTT retransmet depuis Bizerte le congrès du Parti socialiste destourien dont la présentation est confiée à Malika Ben Khamsa.

• 1er octobre 1965, première diffusion expérimentale. Elle avait duré une heure et quart, est avait été accessible aux habitants de Tunis et de sa banlieue en utilisant l’émetteur VHF de Boukornine qui diffusait les programmes de la télévision italienne.

• Le 29 octobre de la même année, une deuxième séance expérimentale dure deux heures et quart.

A chaque fois les habitants de Tunis et de sa banlieue ont pu assister à des spectacles de musique et de théâtre diffusés en direct.

• Le 31 octobre, la télévision retransmet en direct le premier match de football de son histoire, depuis le stade Chedly-Zouiten.

Lors des trois séances expérimentales, les émissions italiennes sont temporairement interrompues.

• Le 7 janvier 1966, avec la mise en service de l’émetteur de Zaghouan, les émissions sont plus régulières et la presse tunisienne commence à publier la grille des programmes de la RTT, parallèlement à celle de la télévision italienne.

• C’est à partir de cette année-là que les téléviseurs ont commencé à être commercialisés d’une manière plus soutenue. On les a trouvés d’abord dans les cafés et les cellules du parti destourien, ensuite dans les foyers familiaux. Parfois on allait chez les voisins et les parents qui avaient déjà acheté leur téléviseur pour voir un programme, des soirées TV… (Bien sûr, en noir et blanc et sans télécommandes. Les plus jeunes de la famille en faisaient office. C’est eux qui étaient sollicités pour augmenter ou baisser le son ou changer de chaine pour ceux qui avaient la chance d’avoir les deux chaines italienne et tunisienne – Je fais cette remarque pour les plus jeunes lecteurs qui n’ont pas connus cette époque!!!)

• 31 mai 1966, la télévision tunisienne, connue sous le nom de RTT (إ ت ت), est officiellement inaugurée par le président Habib Bourguiba. Le premier visage que les tunisiens verront sur leurs postes de TV est celui de la téléspeakerine Naziha Magherbi. Mais oups, pendant quelques secondes, l’image était à l’envers! (Pour voir la vidéo, cliquez ici)

En 1967, soit un an après sa naissance, la télévision tunisienne diffuse trois heures de programmes par jour : deux sont en arabe et une en français. Dans ce contexte, elle développe la coopération avec des télévisions francophones, notamment la Télévision suisse romande qui lui fournit des programmes et accueille des stagiaires dans ses studios de Genève.

La même année, elle diffuse et retransmet aux télévisions méditerranéennes les Jeux méditerranéens organisés en Tunisie. Pendant les deux premières années d’émissions, ne disposant pas de magnétoscope, la RTT diffuse ses programmes, dont les fictions, en direct. Imaginez donc les feuilletons en direct, comme si les acteurs étaient au théâtre, sans avoir le droit à l’erreur!

• 1968, Om Kalthoum avait passé 10 jours en Tunisie. Elle y avait été très bien accueillie par tous les tunisiens: citoyens, artistes et même Président de la République. Elle avait inauguré une rue portant son nom.

La RTT l’avait suivie et ses deux concerts avaient été retransmis à la télévision, pour le grand bonheur des spectateurs tunisiens.

• Vers 1974/1975, les premières TV en couleur arrivent en Tunisie. Mais bien sûr, seulement pour les programmes de la RAI ou les émissions françaises diffusées sur la RTT!

• Fin 1976, la télévision tunisienne a commencé à produire ses programmes en couleur.

• En 1977, elle diffuse en couleurs la première édition de la coupe du monde de football des moins de 20 ans organisée à Tunis. En juin de la même année, le laboratoire cinématographique de la RTT commence à développer des films en couleurs.

• En 1978, la vente des téléviseurs en couleur décolle pour suivre les matches de la Coupe du Monde de Football en Argentine, à laquelle la Tunisie participait.

• Le 12 juin 1983, la RTT est rebaptisée RTT 1 avec le lancement de la RTT 2, chaîne de télévision en langue française, fruit d’une coopération entre la Tunisie et la France. Tous les soirs entre 20h30 et 23h00, la RTT 2 diffusait des variétés, des fictions et quelques émissions culturelles. Elle sera remplacée en 1988, sur le même réseau par Antenne 2 qui a été autorisée à diffuser ses programmes sur ce même réseau de 6 heures 30 du matin jusqu’à la fin des émissions et ce, jusqu’à fin Octobre 1999, date à laquelle Canal 21 (qui depuis 1994 émet quotidiennement sur le même canal pendant plus de deux heures) obtient l’utilisation exclusive du réseau.

• En décembre 1987, la télévision tunisienne a commencé à diffuser de la publicité pour la première fois.

• Avec le changement intervenu à la présidence de la République le 7 novembre 1987, la chaîne devient TV7 (قناة 7) en 1992, puis Tunis 7 en 1997 et à partir du 23 mai 2008, elle prend le nom francophone de Tunisie 7 jusqu’à la chute de Zine el-Abidine Ben Ali.

• Le 17 janvier 2011 à l’occasion de la révolution, la chaîne change à nouveau de nom pour devenir Télévision tunisienne nationale 1 (التلفزة التونسية-الوطنية), puis du 25 juillet au 31 décembre 2016, elle devient Tunisia Watanya 1, et Watanya 1 depuis le 1 Janvier 2017.

Télévision tunisienne Téléspeakerines
Les téléspeakrines  Naziha Zidi Maghrebi et Nabiha Ben Smida.

• À la création de la chaîne, quatre speakerines sont choisies parmi 27 candidates : Naziha Maghrebi, Nabiha Ben Smida, Afifa Ben Achour et Fekria Gharbi. Peu de temps après, Salwa Ayachi, Lilia Ben Dekhil et Wahida Belhaj rejoignent le groupe. Plus tard, s’y ajoutent Daâd Hamadi, Beya Zardi, Kaouther Bechraoui, Yosra Saïdi, Boutheina Jebnoun, Lilia Mezni et Samia Maghrebi (transfuge de la RTT2).

Les speakerines avaient été recrutées après concours. Elles étaient soit diplômées soit étudiantes.

Les speakerines disparaissent de l’antenne avec le lancement de la diffusion par satellite.

Abdelaziz El Iroui à la Télévision Tunisienne
Abdelaziz El Iroui présente ses contes dans l’émission « H’kayet El Aroui »

En ces temps-là, la TV remplissait un rôle d’éveil et d’éducation et aidait l’Etat à appliquer les politiques mises en place, comme par exemple le planning familial. Les programmes étaient de qualité. Ceux qui avaient participé à la création de la TV étaient motivé, enthousiastes, se sentaient impliqués… Ils y croyaient et voulaient relever les défis…

De grandes figures de la culture avaient été recrutées, comme par exemple l’acteur, réalisateur et directeur de la troupe municipale de théâtre de Tunis Aly Ben Ayed. La culture était un but essentiel de la Télévision.

Les concerts qu’avaient donné en Tunisie Om Kalthoum, Abdelhalim Hafez et Fairouz avaient été retransmis à la TV, au grand bonheur de tous les tunisiens.

Même les émissions étrangères étaient de qualité, comme par exemple l’émission française culte Les dossiers de l’écran attendue par un très grand nombre de tunisiens.

Sans oublier les Haj klouf, Ommi Traki, Amti Aicha Rajel, Mahal chahed, Chaneb, et la série qui faisait le bonheur de tous les enfants : Kammoucha, avec l’inoubliable Abdessalem El Bech !!

Abdessalem El Bech à la Télévision Tunisienne
Abdessalem El Bech dans son rôle de Kammoucha, l’adaptation du roman « Un bon petit diable » de la Comtesse de Ségur.

Ce que les jeunes ne savent pas et ne conçoivent peut-être même pas, est que la TV n’émettait que quelques heures par jour, et non pas en continu comme actuellement.

En 1966 : de 19h30 à 22h30.
Début années 1980 : de 17h30 à 23h30 et le dimanche de 14h à 23h30.
Ensuite, progressivement, on a commencé plus tôt, pour terminer plus tard. Ce n’est que depuis Mai 2007 que la TV Tunisienne émet en continu, sans interruptions.

Ci-dessous un reportage réalisé par la télévision tunisienne en 2016 à l’occasion de son cinquantenaire. C’est très intéressant, surtout qu’on voit à quel point tous ceux qui avaient contribués à cette naissance étaient motivés.

Neïla Driss 

Commentaires:

Commentez...