Remaniement : Bonne élève, la coalition Al-Karama « récompensée » par Ghannouchi

Moins d’une heure après l’octroi de la confiance aux nouveaux ministres proposés par le Chef du gouvernement Hichem Mechichi, un mystérieux communiqué a été publié par la présidence du Parlement.

Le communiqué, signé Rached Ghannouchi, vient condamner « la violence verbale flagrante des députés du bloc démocrate Anouar Bechahed et Mounira Ayari envers les députés du bloc Al Karama ». L’altercation, rappelons-le, remonte au 7 décembre 2021.

Cette condamnation intervient « en se référant au rapport de l’équipe d’enquête créée pour déterminer les responsabilités et sur la base des dossiers et témoignages disponibles », ajoute-t-on.

تونس في 26 جانفي 2021
بيان من رئيس مجلس نواب الشعب

تبعًا للأحداث المؤسفة الّتي شهدها مجلس نوّاب الشعب يوم 7 ديسمبر…

Posted by ‎مجلس نوّاب الشّعب Assemblée des Représentants du Peuple‎ on Tuesday, 26 January 2021

Tout observateur peut, certainement, réaliser qu’il ne s’agit guère d’un communiqué de condamnation innocent, vu que Ghannouchi vient donner raison aux députés d’El Karama moins d’une heure après qu’ils aient voté pour le remaniement ministériel.

Il y a deux semaines déjà, le chef de l’ARP avait fini par condamner les députés d’Al-Karama sur fond de l’agression des députés du bloc démocratique le 7 décembre dernier. Une décision sévèrement condamnée par Seifeddine Makhlouf, qui avait déclaré « qu’ils ont été poignardés dans le dos ».

« Ceci constitue un tournant dans nos relations avec nos alliés, je le dis haut et fort, à partir de ce moment plus aucune alliance ne nous engage « , avait-t-il déclaré.

Le chef de la coalition Al-Karama avait annoncé également qu’Al-Karama ne votera pas pour le remaniement ministériel.

Commentaires:

Commentez...