Prestation de serment : Kais Saied entre le marteau et l’enclume !

Le chef de l’Etat ne se trouve visiblement pas dans la plus confortable des positions. Le Parlement ayant approuvé les nouveaux ministres proposés par Hichem Mechichi, Kais Saied devrait se décider, dans les heures à venir, quant à la cérémonie de prestation de serment.

Fac e à un éventuel refus ou rejet, le député du parti Qalb Tounes, Iyadh Elloumi, a fait savoir que la coalition gouvernementale peut recourir au tribunal administratif pour obliger le président de la République d’accepter la prestation de serment des nouveaux ministres du gouvernement Mechichi.

Défendant sa position, Elloumi a estimé que la prestation de serment des nouveaux ministres n’est qu’une formalité.

« Je ne pense pas que le président de la République puisse commettre une erreur de ce genre, mais si cela se produit, alors on verra », a-t-il déclaré sur les ondes de Diwan fm.

« De nombreux professeurs de droit constitutionnel sont unanimes quant à cette question et assurent et qu’il n’y a pas de place pour la jurisprudence constitutionnelle ».

De son côté, Ennahdha a mis également la pression sur Kais Saied à sa manière. A travers son porte-parole, le mouvement a appelé le président de la République à convoquer tous les ministres pour prêter serment et à aider le nouveau gouvernement dans son travail.

« Aujourd’hui, nous allons voir un autre discours à Carthage, celui qui prône l’unité nationale », a-t-il déclaré, une façon pour mettre plus de pression sur le président de la République.

Reste à savoir si Kais Saied va rester sur sa position ou se plier aux circonstances et à la pression et convoquer les nouveaux ministres, dont certains sont soupçonnés de corruption…

Commentaires:

Commentez...