Remaniement ministériel : Attayar votera contre, Tahya Tounes émet des réserves

A 24 heures de la séance plénière consacrée au vote sur le remaniement ministériel, le flou persiste quant aux blocs parlementaires  qui vont accorder leur confiance aux nouveaux ministres du Chef du gouvernement, Hichem Mechichi.

Ce dernier, n’aurait d’ailleurs pas l’intention d’apporter des changements à sa liste des ministres concernés par le remaniement, notamment en ce qui concerne les deux ministres proposés, Hedi Khairi, pour la Santé et Youssef Fennira pour l’Emploi.

Ces deux ministres contestés par plusieurs blocs parlementaires, à commencer par Ennahdha, qui a demandé à Hichem Mechichi d’effectuer un changement au niveau des noms de ministres suspectés de corruption pour que son bloc puisse lui accorder sa confiance.

Yamina Zoghalmi était montée au créneau, indiquant qu’Ennahdha ne votera par pour le remaniement ministériel proposé par Hichem Mechichi si les ministres faisant l’objet de suspicions de corruption ou de conflit d’intérêts ne sont pas remplacés.

Quant au bloc Démocrate, il a d’ores et déjà laissé entendre qu’il votera contre ce remaniement en raison notamment de ces soupçons de corruption contre le ministre de l’Emploi proposé.

Zouhair Maghzaoui, membre du bloc démocrate à l’ARP, a assuré ce lundi 25 janvier 2021, que les députés de son bloc n’accorderont pas leur confiance aux ministres proposés par le Chef du gouvernement.

De son côté, le bloc de Tahya Tounes a annoncé, par la voix de son président, Mustapha Ben Ahmed, président qu’il n’accordera pas sa confiance aux ministres qui sont suspectés de corruption et d’appartenance politique tout en précisant que le bloc est pour un remaniement ministériel.

Dans une déclaration à Mosaique fm, ce lundi 25 janvier, il a toutefois estimé que la position du bloc n’est pas définitive.

Pour sa part, la présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a annoncé, hier, que son bloc parlementaire présentera aux autres blocs une motion de retrait de confiance du gouvernement Mechichi.

Elle a déclaré que le PDL demandera une session avec le reste des blocs parlementaires et les forces civiles afin de choisir un nouveau nom qui serait une alternative à l’actuel Chef du gouvernement et « ne serait pas soumis à la volonté du parti des Frères Musulmans », en référence au mouvement Ennahdha.

Rappelons que Hichem Mechichi a annoncé, samedi 16 janvier, un remaniement ministériel pour combler certains vides, mais aussi pour changer des ministres au rendement jugé insuffisant.

Les ministres proposés sont :

  • Ministère de la Justice : Youssef Zouaghi,
  • Ministère de l’Intérieur : Walid Dhahbi
  • Ministère de l’Agriculture, Oussama Khriji
  • Ministère de l’Industrie: Ridha Ben Mosbah
  • Ministère de l’Energie et des mines : Sofiene Ben Tounes
  • Ministère des Domaines de l’Etat: Abellatif Missaoui
  • Ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi : Youssef Fennira
  • Ministère de l’Environnement et développement durable: Chiheb ben Ahmed
  • Ministère de la Jeunesse et des sports : Zakarya Bel Khouja
  • Ministère des affaires culturelles : Youssef Ben Brahim
  • Ministère de la Santé : Hedi Khairi

Demain, l’ARP consacrera une plénière qui se tiendra en présence des membres concernés et au cours de laquelle les députés auront, droit avant l’ouverture de la plénière à un dossier comprenant un bref exposé du gouvernement sur les motifs du remaniement et des brèves biographies des nouveaux ministres proposés.

Le vote de confiance est individuel et porte sur chaque nouveau membre et dans le cadre de la mission qui lui revient. Il nécessite l’obtention de la majorité absolue soit 109 voix.

Commentaires:

Commentez...