Nissaf Ben Alaya : « Si les indicateurs ne s’améliorent pas, d’autres mesures drastiques pourront être prises »

La porte-parole du ministère de la Santé et directrice de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Nissaf Ben Alaya, a tenu, ce samedi 23 janvier 2021 au Palais du gouvernement à la Kasbah, un point de presse au cours duquel elle a annoncé les dispositions et mesures à prendre pour limiter la propagation du coronavirus.

Nissaf Ben Alaya a souligné que la situation sanitaire actuelle est extrêmement grave et qu’il n’existe plus d’autre issue que d’appliquer strictement les protocoles sanitaires et les gestes barrières déjà en vigueur et prolongées jusqu’au 14 février prochain.

Elle a, d’ailleurs annoncé la création de commissions sectorielles de la part de l’instance nationale de lutte contre le coronavirus, qui auront pour objectif de veiller à l’application rigoureuse des protocoles sanitaires.

Des commissions devenues nécessaires au vu de la situation actuelle très grave en raison de la non-application à la lettre des mesures et protocoles sanitaires.

Ben Alaya a, en outre, indiqué que « si les indicateurs ne s’améliorent pas, d’autres mesures drastiques pourront être prises, tel que le confinement général, ce qui aurait, sans doute des répercussions économiques et sociales encore plus dangereuses ».

Commentaires:

Commentez...