Tunis : Une manifestation dispersée au gaz lacrymogène

Menée notamment par des jeunes qui appellent à la libération des personnes qui ont été arrêtées sur fond des roubles nocturnes, une manifestation a été dispersée ce mardi 19 janvier au gaz lacrymogène à l’Avenue Habib Bourguiba à Tunis.

Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, on voit des jeunes enter en confrontation avec les forces de l’ordre massivement mobilisées à l’avenue Habib Bourguiba.  Ces derniers ont en effet fait usage du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Lors d’une réunion avec des responsables sécuritaires, Hichem Mechichi a condamné vigoureusement les actes de pillage affirmant que la loi sera appliquée à tous. « Ces troubles nocturnes ne sont pas innocentes, il n’est pas question de semer la chaos en Tunisie », a-t-il affirmé, cité par un communiqué de la Kasbah.

Les dernières émeutes qui ont été observées durant ces quatre dernières nuits interpellent plus d’un. Entre diabolisation d’une jeunesse en colère et actes de vandalisme à dénoncer, les analyses pour comprendre ces mouvements sociaux nocturnes divergent.

En tout cas, plusieurs arrestations ont été effectuées sur fond de ces émeutes observées notamment à Cité Ettadhamen, à Zahrouni, Intilaka, et dans d’autres gouvernorats. Au moins dix policiers ont été également blessés alors que des centaines de pneus ont été saisis.

Commentaires:

Commentez...