Tunisie : Les affrontements reprennent à Kasserine

Après une accalmie de quelques heures, les affrontements entre manifestants et unités de la Garde nationale ont repris en fin d’après-midi, ce lundi 18 janvier 2021, à la cité Ezzouhour de Kasserine.

La radio Mosaique fm rapporte que des barricades ont été installées et des pneus brûlés par des individus. De leur côté, les unités de la Garde nationale ont utilisé du gaz lacrymogène pour riposter contre les jets de pierres.

Suite aux heurts d’hier soir, le parquet du tribunal de première instance de Kasserine a autorisé la détention de 15 personnes, dont des enfants de 16 ans.

Les individus arrêtés avaient bloqué des routes et s’étaient attaqués aux policiers à coups de pierres dans les quartiers de la Cité Ezzouhour et la Cité Ennour.

Le porte-parole de la direction générale de la sécurité nationale, Walid Hkima, a confirmé que 10 policiers été blessés alors que 630 personnes ont été arrêtées lors des émeutes et des troubles nocturnes enregistrées dans plusieurs régions de la République.

Durant la nuit et en dépit du couvre-feu couvre-feu imposé à partir de 16h, des jeunes, pour la majorité des mineurs, ont procédé à des actes de vandalisme et de violence à Tunis, La Manouba, Bizerte, Nabeul, Béja, Siliana, Sousse, Monastir, Mahdia, Kébili, Kairouan et Kasserine.

Du gaz lacrymogène a été utilisé pour disperser les jeunes qui s’attaquaient aux patrouilles sécuritaires, bloquaient des routes avec des pneus mis au feu et saccageaient des magasins et commerces privés.

Commentaires:

Commentez...