La majorité des avoirs du clan Ben Ali resteront bloqués, annonce la Suisse

Selon Berne, même après la levée du blocage administratif, les fonds du clan Ben Ali ne pourront pas être retirés en Suisse.

Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) suisse a annoncé hier, dimanche 17 janvier 2021 que la grande majorité des avoirs du clan de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali  et ses proches, jusque-là gelés par les autorités suisses, resteront bloqués.

Cité par l’AFP, le DFAE explique que la grande partie de ces avoirs sont bloqués à double titre: « premier niveau », par l’ordonnance du Conseil fédéral et « second niveau » par les mesures de blocage ordonnées par les autorités d’entraide judiciaire.

« Cela signifie que, le 19 janvier 2021, le blocage fondé sur le premier niveau n’existera plus, mais que la grande majorité des avoirs seront toujours bloqués dans le cadre des procédures d’entraide », explique-t-on.

Mouheb Garoui, responsable à l’ONG I Watch, a appelé le gouvernement et la présidence de la République à trouver un accord avec les autorités suisses pour accélérer l’achèvement des dossiers manquants.

Intervenu ce lundi 18 janvier 2021 sur Mosaique fm, il a exhorté les autorités à coopérer plus avec la Suisse pour tenter de récupérer les fonds et avoirs de la famille Ben Ali.

En janvier 2011, la Suisse avait gelé environ 60 millions de francs suisses (183 millions de dinars) sur les avoirs de Ben Ali et de sa famille.

Selon le site Swissinfo, loi fédérale suisse réglemente le gel et la restitution des avoirs illégaux détenus par des étrangers politiquement persécutés. La durée maximale du gel est de 10 ans, et la procédure prend donc fin en janvier 2021 pour la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...