Tunisie : Cinq ministres de la Santé depuis le début de la pandémie !

Cette situation témoigne d’une absence de stabilité au niveau de la prise de décision politique pour gérer la crise sanitaire qui frappe de plein fouet le pays. Pr. Hedi Khairi, si le remaniement sera approuvé par le parlement, deviendra le cinquième ministre qui prend les commandes de la Santé depuis le début de la pandémie.

En effet, au début, c’était Sonia Bencheikh qui avait mené les opérations de préparation et de prévention à la crise sanitaire en janvier et février derniers, dans le cadre du gouvernement Chahed. Elle était celle qui avait pris la décision d’aménager certains centres pour admettre les cas suspects et d’imposer certaines restrictions de voyage.

Ensuite, et après avoir été proposé par Kais Saied, Elyes Fakhfakh désigne Abdelatif Mekki comme ministre de la Santé, ce dernier était sur le front de la guerre avec notamment la découverte des premiers cas en Tunisie et le déclenchement de la première vague de coronavirus en Tunisie. Limogé sur fond d’un différend politique entre Ennahdha et Fakhfakh, Abdelatif Mekki a été remplacé par Habib Kchaou, qui assure l’intérim.

Peu après, c’est Faouzi Mahdi qui entre en scène dans le cadre du gouvernement Mechichi, quelques mois plus tard, sa gestion de la crise et son rendement sont jugés insuffisants, et il est remplacé à l’issue de l’actuel remaniement.

Une fois approuvé par le parlement, ce remaniement conduira à la nomination d’un cinquième ministre de la santé en l’espace d’une année, et au cœur d’une crise sanitaire inédite. Hédi Khairi originaire de Hajeb Laâyoun. Gynécologue obstétricien, il est professeur en médecine au CHU Farhat Hached à Sousse, où il a occupé le poste de président de la commission médicale au conseil d’administration. Hédi Khairi a également occupé le poste de doyen de la Faculté de médecine de Sousse.

Commentaires:

Commentez...