Après la visite de Saied, les docteurs sans emploi suspendent leur grève de la faim

Les doctorants-chercheurs sans emploi ont décidé de suspendre leur grève de la faim jusqu’à la proclamation des résultats de la réunion qui se tiendra au début de la semaine prochaine entre des représentants de ce mouvement de protestation et la présidence de la république.

Le porte- parole et membre du comité de négociation de ce mouvement, Malek Hajji a indiqué samedi dans une déclaration à la TAP, que la suspension de la grève de la faim a été décidée après la visite du président de la république, Kais Said au siège du ministère de l’enseignement supérieur, lieu de rassemblement des protestataires et son engagement à trouver des solutions adéquates à ce dossier.

 » Les résultats de la réunion avec le président de la république seront décisives et détermineront la reprise ou non de nos actions « a-t-il dit, formant l’espoir de parvenir à une solution définitive qui  » rompt avec la politique d’atermoiement menée par le pouvoir exécutif, ayant abouti à ce mouvement de protestation qui se poursuit depuis le 29 juin 2020  » selon ses propos.

Face au blocage de la situation, des docteurs et doctorants au chômage avaient annoncé le 11 janvier avoir décidé d’entamer une grève de la faim. Cette annonce intervient après une réunion avec le ministère de l’Enseignement supérieur qui n’a abouti à rien en l’absence de calendrier de recrutement dans la fonction publique.

La coordination des docteurs et doctorants chômeurs rappelle dans un communiqué qu’ils ont entamé un sit-in ouvert devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur depuis sept mois.

Une « semaine de colère » avait été observée par les docteurs chômeurs à partir du  18 novembre 2020. En sit-in au siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique depuis le 29 juin 202, ils revendiquent le recrutement dans la fonction publique. Pas de solutions en vue, ils ont donc opté pour l’escalade.

Leur principale revendication est le recrutement de 3000 docteurs à l’Université publique, dans les laboratoires de recherche du ministère de tutelle ou les laboratoires de recherche des autres départements.

En Tunisie, 69% des titulaires de doctorat dont le nombre s’élève à 3292 sont au chômage. Le nombre des doctorants s’élève quant à lui à 11.171 étudiants.

Commentaires:

Commentez...