Un bébé décédé et 50 migrants irréguliers secourus au large de Mahdia

Le phénomène de la migration clandestine reprend de plus belle. En dépit des efforts déployés par tous les intervenants, ce phénomène semble échapper à tout contrôle.
Cinquante migrants irréguliers de différentes nationalités africaines ont été secourus, ce lundi 11 janvier à 45 km au large de la ville côtière de Mahdia, par la Marine nationale.

Les migrants, dont l’âge varie entre 15 et 50 ans, ont pris la mer dans la nuit du 6 au 7 janvier, depuis les côtes de Sidi Mansour, à Sfax, en vue de rejoindre l’Europe, a indiqué le ministère de la Défense nationale, rapporte l’agence TAP.

Quatre Tunisiens et onze femmes figurent parmi les personnes secourus. Un nourrisson a perdu la vie dans cette tentative de rallier les côtes européennes, selon la même source.

Les migrants irréguliers ont été conduits vers le port de pêche de Mahdia pour être remis à la Garde nationale de la région.

Le ministère de la Défense précise que l’opération de sauvetage s’est déroulée en coordination avec la Marine nationale et les centres de coordination des secours en mer de Malte et de Rome.

Commentaires:

Commentez...