« On commence à choisir ceux qu’il faut sauver! », alerte le chef d’une unité Covid

Le chef de l’unité-19 Covid de l’hôpital Charles Nicole, Hichem Aouina, a tiré la sonnette d’alarme quant à la détérioration de la situation sanitaire en Tunisie en raison de l’accélération de la propagation du Coronavirus.

Dans une déclaration accordée à la chaine Watania 1, le docteur Aouina a indiqué que les chiffres devraient augmenter en termes de nombre de contaminations, en particulier les cas les plus graves.

Et d’ajouter que les services d’oxygène et les lits de réanimation connaissent une forte pression et que la situation actuelle est dangereuse.

« Nous sommes contraints à choisir qui placer au service de réanimation. »; a-t-il regretté.

Selon le bulletin quotidien sur la situation épidémique publié par le ministère de la Santé, 1674 individus hospitalisés dans les secteurs public et privé dont 342 en soins intensifs et 118 personnes sous respiration artificielle.

2611 nouvelles contaminations ont été annoncées, hier, sur 9297 analyses réalisés en date du 8 janvier 2021.

Par ailleurs, le nombre de guérisons s’est élevé à la même date, à 116.526 sur sur les 157.514 personnes ayant contracté le virus.

Le nombre de décès est quant à lui passé à 5153 morts après le recensement de 45 nouvelles victimes.

Commentaires:

Commentez...