Moussi à Taboubi : « Le pays n’a pas besoin de dialogues nationaux stériles »

La présidente du Parti destourien libre (PDL)Abir Moussi a confirmé son rejet de l’initiative de dialogue national lancée par l’union générale tunisienne du travail (UGTT) et soutenue par la présidence de la République.

Sa déclaration semble venir en réponse à Noureddine Taboubi, qui a fait savoir hier, jeudi, que le PDL et la coalition Al-Karama ne sont pas concernés par l’initiative de l’UGTT.

Moussi a estimé que le pays n’a pas besoin de « dialogues nationaux stériles et inutiles », mais plutôt de réalisations et de réformes.

Selon elle, le gouvernement sait très bien ce qu’il doit faire et dispose des mécanismes nécessaires, mais se trouve entravé par des consensus et des accords qui garantissent à certaines parties de rester au pouvoir. « Il n’y a pas de volonté politique de réforme! », a-t-elle ajouté.

Commentaires:

Commentez...