La HAICA inflige une amende de 100 mille dinars à Radio Coran

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a annoncé, dans un communiqué publié ce jeudi 31 décembre 2020, qu’une amende de 100 mille dinars a été infligée à la radio « non autorisée » du « Saint Coran ».

La HAICA explique que cette amende a été infligée en raison des propos diffamatoires et insultants présents dans le contenu de plusieurs de ses programmes.

Ces propos, qui adoptent une rhétorique religieuse, sont insultants envers la dignité humaine et sont des incitations à la haine et à la violence, menaçant ainsi l’intégrité physique des personnes, la sécurité publique et la paix sociale, estime la HAICA.

Le député Said Jaziri du parti Errahma, également propriétaire de cette radio, avait proféré des propos très graves sur les ondes de Radio Quran, le 16 décembre dernier.

Il a prôné le mariage des mineurs et décrit les femmes comme des « machines à procréer ». « Aujourd’hui en Tunisie, une femme se marie à l’âge de 38 ou 40 ans alors qu’elle est féconde dès l’âge de 14 ans » avait-il lancé.

La HAICA avait annoncé, le 18 décembre 2020, avoir constaté ces dépassements et une violation grave dans ladite émission diffusée le 16 décembre 2020 et avait décidé de porter à l’attention du Ministère public l’infraction grave enregistrée à la radio en question, au sens des dispositions de l’article 46 de la Constitution Tunisienne et de la Convention portant sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et de l’article 11 du Statut n° 58 de l’année 2017 du 11 août 2017 relatif à l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Commentaires:

Commentez...