Documents détruits à l’ANGED : Le parquet ouvre une enquête

Illustration

Le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali, a confirmé que le parquet s’est engagé à enquêter sur les informations relayées par le député Noomen El Euch concernant la destruction de documents au siège du ministère de l’Environnement et de l’Agence nationale de gestion des déchets.

Une unité spécialisée a été formée pour lancer l’enquête, en attendant la publication des résultats, explique Dali sur les ondes de Diwan fm.

Ce mercredi, le député du Courant démocratique Noomen El Euch, a appelé le ministère public à intervenir d’urgence pour stopper « le crime qui est en train d’être commis à l’Agence nationale de gestion des déchets du ministère des Affaires locales et de l’Environnement ».

« J’ai appris de sources fiables que des documents importants sont en cours de destruction. Ces documents représentent des preuves sérieuses de crimes et d’abus liés aux dossiers environnementaux », a-t-il expliqué, ajoutant que parmi ces dossiers figurerait celui des déchets importés impliquant de nombreux hauts responsables.

En réponse, Chokri Ferchichi, employé à ladite agence et membre de l’UGTT, a démenti ces propos, niant toute tentative de destruction de documents pouvant avoir un rapport avec l’affaire des déchets importés d’Italie.

Commentaires:

Commentez...