PDL en tête des sondages d’opinion : Rached Ghannouchi réagit

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi, a estimé que l’appel à dissoudre le parlement à la suite du grand chaos qui règne à l’intérieur de celui-ci est une question d’intimidation et d’errance pour viser la voie de la démocratie en Tunisie.

Affirmant que l’atmosphère chargée a déjà atteint des limites inacceptables, le chef du parti Ennahdha a estimé que le parlement s’acquitte de son devoir législatif et assure ses fonctions à un rythme rapide.

Concernant les résultats des sondages d’opinion qui donnent une très large avance au parti destourien libre (PDL) et à sa présidente, Abir Moussi, Ghannouchi a déclaré que le secteur des sondages d’opinion est nouveau, n’est pas encore organisé et est parfois contrôlé par des lobbies qui dirigent l’opinion publique.

« Le choix des citoyens est reflété dans les urnes, pas dans les sondages », a-t-il indiqué au journal Assabah, dans son édition de ce vendredi 18 décembre 2020.

Un PDL indétrônable

Depuis plusieurs mois, le Parti Destourien Libre est en tête des intentions de vote pour les législatives. Pour certains observateurs, ceci s’explique par une forte médiatisation de sa présidente Abir Moussi, mais aussi par les positions du parti s’opposant fortement à l’islam politique.

Selon le dernier sondage réalisé par Sigma Conseil publié mardi 15 décembre 2020 par journal le Maghreb, le PDL est en tête avec 36.9% suivi par mouvement Ennahdha avec 17.2% puis Qalb Tounes avec 11.4%.

Commentaires:

Commentez...