Jendouba : Couteau à la main, il menace les enseignantes non-voilées !

A Fernana, gouvernorat de Jendouba, les enseignantes de l’école primaire Manekh ont été victimes de menaces et d’agressions par un ancien détenu politique.

Selon Fathi Ghazouani, secrétaire général du syndicat de l’enseignement de base à Fernana, l’incident s’est produit lundi 14 décembre 2020, vers 7h45, lorsqu’un habitant de la région, ancien prisonnier politique, a pris d’assaut l’école, un couteau à la main, et a ordonné à l’une des enseignantes de porter un voile.

Même après avoir été sorti par la force, l’assaillant est resté devant l’école pour attendre d’autres enseignantes et les agresser, a déclaré Ghazouani ce mercredi 16 décembre 2020 sur Mosaique fm.

Et d’ajouter qu’une élève a, à son tour, porté plainte contre la même personne et l’avait accusée de l’avoir menacée de décapitation si elle ne portait pas le voile.

« Les habitants de la région ont confirmé qu’il souffrait de troubles psychologiques et qu’il avait auparavant agressé un citoyen. Cette personne est devenue un danger pour tout le monde, en particulier les élèves », indique-t-il.

Commentaires:

Commentez...