Tunisie : Pas de fonds supplémentaires sans réformes, insiste la BM !

Il s’agit de réformes importantes dans le secteur financier, la numérisation des services, le renforcement du Partenariat Public/Privé (PPP) et la réforme des établissements publics. La Banque Mondiale (BM) a appelé la Tunisie à accélérer la mise en œuvre des réformes convenues, depuis 2018, dans le cadre des engagements entre le gouvernement tunisien et la BM, afin de fournir le soutien financier au pays.

Le Représentant résident de la BM en Tunisie, Tony Verheigen a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la promulgation des lois relatives à la réforme du secteur financier et de favoriser un cadre législatif afin d’apporter un soutien financier à la Tunisie.
Il a évoqué, dans ce cadre, les projets de lois soumis aux commissions de l’ARP dont le projet de loi relatif à l’inclusion financière et un projet de loi portant sur l’assurance contre les catastrophes naturelles.

Verheigen a fait savoir qu’un montant de 945 millions de dollars alloué par la BM à la Tunisie n’a pas été encore décaissé, proposant son décaissement et son utilisation pour renforcer l’investissement, rapporte l’agence TAP.

Au sujet des établissements publics, la BM a proposé la mise en place de programmes ou  » contrats de réforme  » afin d’améliorer leurs performances et leurs revenus, rappelant le processus de réformes de certaines banques publiques tunisiennes.

Le responsable de la BM a souligné l’importance de développer les microcrédits et d’augmenter leurs plafonds, outre la digitalisation des services, notamment les services de paiement. Pour ce qui est du système de subvention, la BM a appelé à l’adoption d’un mécanisme d’identification sociale afin d’orienter les subventions vers ceux qui en ont besoin.

Commentaires:

Commentez...