Haykel Mekki : « Des députés appellent la BM à faire pression pour la vente des entreprises publiques »

Le président de la commission des finances Haykel Mekki a confirmé que certains députés incitent et appellent la Banque mondiale (BM) à poursuivre la mise en œuvre de ses politiques à travers la vente et la privatisation de certaines institutions publiques et par conséquent l’affaiblissement de l’État tunisien.

« Nous voulons une nouvelle formulation avec la Banque mondiale, notamment au niveau de l’octroi de prêts et les secteurs concernés », a déclaré le député, appelant la BM à « clarifier ses relations avec la Tunisie ».

Le chef de la commission des finances a appelé à être plus agressif dans les négociations avec les institutions donatrices, et à ce que la souveraineté tunisienne soit préservée, ajoutant que les finances publiques sont dans un mauvais état à cause de la politique de l’État.

Dans le même contexte, il a souligné que le suivi de ce dossier se fera sur la base d’une réduction de la dépendance, de l’imposition de conditions et de l’ouverture de nouveaux horizons avec d’autres partenaires financiers « sans arrière-plan colonial ».

Rappelons que ce lundi 14 décembre 2020, la commission des finances, de la planification et du développement tient une audition avec une délégation de la Banque mondiale au Parlement.

La session portera sur les engagements financiers de la Tunisie avec la BM et les réformes les plus importantes dans le secteur financier.

Commentaires:

Commentez...