Tunisie – Japon : Piliers pour une coopération exemplaire

La coopération entre la Tunisie et le Japon est très diffuse et consolidée en permanence par de nombreux projets de proximité.

Ces projets qui appuient plusieurs associations et organismes publics, ont apporté équipements et expertise un peu partout en Tunisie, essentiellement sous la forme de dons.

La visite en Tunisie de Motegi Toshimitsu, ministre japonais des Affaires étrangères, a permis d’apporter de nouveaux atouts à cette coopération aux racines lointaines.

En effet, la visite du diplomate japonais va permettre de mettre en route un projet de construction de navires de surveillance des pêches grâce à un don de 31 millions de dinars.

Ce nouveau projet permettra de renforcer la capacité de la Tunisie à lutter contre la pêche illégale tout en s’inscrivant dans la dynamique de soutien à l’économie bleue, décidée lors de la Ticad 7 qui s’est tenue au Japon en 2019.

Rappelons en ce sens que la prochaine édition de la Ticad, la huitième conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, aura lieu en 2022 en Tunisie.

Enfin, le projet de coopération qui vient de voir le jour en vue de la construction de navires de surveillance des pêches, vient s’ajouter à trois grands projets antérieurs.

Piliers de la coopération tuniso-japonaise, ces grandes balises sont le projet de construction du pont Rades-La Goulette, le projet de construction de la centrale électrique à cycle combiné de Rades et le projet de construction de la station de dessalement de l’eau de mer à Sfax.

Ces projets auxquels s’ajoute celui de la construction de navires de surveillance des pêches, constituent les fleurons d’une coopération exemplaire et durable qui se développe depuis plus d’un demi-siècle.

Commentaires:

Commentez...